Le marché immobilier vaudois se détend, constate David Michaud, économiste immobilier à la BCV

Consacrée au marché immobilier, la 15étude de l’Observatoire de l’économie vaudoise de la BCV analyse notamment la capacité d’acquisition et de location des ménages.

Elle montre que les logements locatifs représentent désormais la moitié des constructions. Pour la BCV, cela représente un tournant.

Le taux de vacance devrait approcher les 1,5% ces prochaines années, alors que le marché de la propriété connaît un ralentissement dans le canton de Vaud.

 

Entre 2000 et 2015, le taux de propriétaires a peu progressé, passant de 28 à 31%. Reste que, selon les régions, cette proportion peut varier :

Concernant les prix, ils restent élevés dans la région lémanique. Si bien qu’un couple marié sur dix disposait en 2013 des moyens suffisants pour s’acheter une maison individuelle,

et un sur cinq pour acquérir un appartement en propriété par étages (PPE). Ils étaient deux fois plus nombreux à y parvenir en 2005, explique la banque vaudoise.

 

devenir propriétaire