Ad Clicks : Ad Views :
Home / Architecture / De l’étable au loft ou comment s’opère la rénovation d’une ferme vaudoise à Montpreveyres

De l’étable au loft ou comment s’opère la rénovation d’une ferme vaudoise à Montpreveyres

/
/
/
633 Views
img

De la vétusté à la modernité

Des pièces à n’en plus finir, des changements de matières à tout-va, des parquets flottants mélangés à du carrelage ou à du linoléum. Le cumul de petites transformations aux cours de ces quarante dernières années a fait perdre à cet appartement non seulement son homogénéité mais surtout toute son identité. On rationalise les volumes, on calme les mélanges de matières et de couleurs ; on met en valeur l’histoire première de ce lieu et on intègre ponctuellement le confort moderne. Nous avons osé quelques touches de couleurs chaudes comme le rouge, que l’on a contrasté avec le noir et le chiné

Un code couleur que l’on décline avec plusieurs types de matériaux lorsque l’on intervient soit dans la cuisine ouverte, soit dans la salle de bain avec sa douche à l’italienne. Mais certains détails ne trompent pas : nous avons conservé jusqu’aux anciennes portes de la ferme, avec ses loquets en gâchette – comme dans les granges dont le charme s’était perdu, mêlant passé et présent dans un espace devenu harmonieux. Cette demeure nous rappelle, par l’inaltérabilité de ses matériaux de construction (la pierre et le bois) que nous sommes dans un lieu nous inspirant l’humilité face au temps qui passe.

De haut en bas, tout y passe

L’environnement dans lequel s’inscrit le logement est aussi important que le logement lui-même. Lorsque l’enveloppe se décrépit, que le lattis du toit commence à faiblir sous le poids des années, de la rudesse des hivers pendant lesquels la neige s’accumule sur les tuiles qu’il soutient, il est temps de prendre les choses en main.

La remise en état de la toiture permet de pallier l’infiltration de la neige sous les tuiles avec la pose d’une sous-couverture, la reprise des éléments abîmés de la charpente et de la tuile neuve. L’intégration de panneaux solaires était une évidence sur ce pan de toit orienté vers le sud.

Profitant que les échafaudages étaient installés, la réfection des façades a pu être menée de front pour redonner l’aspect bien connu des murs de ferme avec leurs encadrements de portes et fenêtres en molasse.

Pour finir, les aménagements d’agrément tels que le jardin avec ses terrasses mises en valeur par un éclairage réparti dans les murs en pierre ou la création d’un carnotzet, ont achevé cette rénovation.

Changement de fonction

Lorsque l’exploitation d’une ferme vaudoise cesse, l’immense volume du rural devient alors le royaume des araignées et courants d’airs, alors que la partie habitable garde ses fonctions. Néanmoins, ces volumes existent et ont une histoire riche. Ce patrimoine peut et doit être mis en valeur pour permettre de ramener une utilité à ces locaux dans un contexte de pénurie de surfaces habitables.

Les contraintes liées à la structure de la maison, telles que la charpente taillée à la main se retrouvent intégrées aux murs afin de rester visibles.

Ce rez-de-chaussée qui est une ancienne étable à vaches fût un challenge pour la transformer en loft contemporain. En effet, le sol est en pente, le plafond très bas et la pièce souvent mal éclairée.

Rénovation d'une ferme en loft moderne dans le canton de vaud

Nous choisissons de conserver les mangeoires et anneaux métalliques pour créer des niches dans le mur et ainsi ne pas oublier le passé de cet espace. Les murs lissés se mélangent aux matériaux existants tels que la brique ou le bois. Les détails sont tous travail – lés dans l’esprit de la maison, du plateau en bois massif de la salle de bain ouverte sur la chambre, à la porte coulissante des sanitaires faite en planches centenaires montés sur de la ferronnerie refaite comme à l’époque.

Architecte: Cré’Architecture Sàrl

Photos: Brigitte Besson

  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Pinterest
This div height required for enabling the sticky sidebar