BIENNALE D’ARCHITECTURE 2018

VENISE, DU 26 MAI AU 25 NOVEMBRE 2018

Yvonne Farrell et Shelley McNamara sont les conservateurs du 16e Exposition internationale d’ architecture, qui aura lieu du 26 mai au 25 Novembre 2018 au Giardini et l’Arsenale et dans divers endroits de la ville. Le titre choisi est  Freespace , qui représente la générosité et le sens de l’humanité que l’architecture place au centre de son agenda, en mettant l’accent sur la qualité de l’espace lui-même.

Avec ce thème, la Biennale d’architecture 2018 présentera les œuvres qui illustrent les qualités essentielles de l’architecture: la modulation, la richesse et la surface du matériau, l’orchestration et l’arrangement en séquence de mouvement, révélant ainsi le potentiel et la beauté inhérents à l’architecture.

 

Le pavillon suisse présentera le Projet «SVIZZERA 240» des architectes Alessandro Bosshard, Li Tavor et Matthew van der Ploeg, qui travaillent ensemble depuis 2015 en qualité de professeurs assistants à l’EPF de Zurich.

Biennale architecture Venise 2018 Pavillon suisse

Le projet traite du thème de la construction de logements sous l’angle d’une préoccupation purement helvétique et se distingue par sa capacité à surprendre, amuser et interpeler.

Les interrupteurs et les portes sont rétrécis ou agrandis à l’intérieur d’un « appartement témoin », pour attirer l’attention sur la banalité du design intérieur omniprésent dans les appartements en location.

La scénographie mise en place est clairement un clin d’œil aux visites d’appartements organisées en fin de chantier. Et le titre du projet se réfère subtilement aux 240 cm que les conventions actuelles définissent comme hauteur optimale pour les pièces d’habitation et qui seront la valeur de référence de l’installation. «Svizzera 240» interroge la thématique du rapport de l’homme à la société et à son époque, directement à travers l’espace construit.

Biennale Venise pavillon suisse

L’échelle des aménagements dans chaque pièce a été modifiée, pour donner aux visiteurs une expérience « Alice au pays des merveilles ». L’intention des concepteurs de l’exposition est d’attirer l’attention sur le décor typiquement banal des murs blancs, des cadres de fenêtre en plastique PVC et des parquets de bois, omniprésents dans les logements suisses.

En Suisse, nous sommes le pays des locataires, la plupart des gens vivent dans des appartements locatifs et déménagent souvent, ce qui veut dire que les gens veulent un environnement standardisé, explique Alessandro Bosshard, architecte et co-commissaire du pavillon suisse.